Communiqué 
-  5 septembre 2013

Bilan de la première année du gouvernement : Rendre le Québec et la région de la Capitale-Nationale plus forts

Québec Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre du Québec le 4 septembre 2012. La première année de mandat de son gouvernement est marquée par l’écoute, le courage et la détermination. Aujourd’hui, le gouvernement du Québec a de nouveau le moyen d’agir pour que les Québécois retrouvent leurfierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin, et la fierté de vivre ensemble. Ainsi, le gouvernement du Parti Québécois prendra toutes les actions nécessaires pour rendre le Québec plus fort.

La députée de Taschereau, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre responsable de la Condition féminine et ministre responsable des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches, Mme Agnès Maltais, est fière de présenter le bilan de la première année du gouvernement du Parti Québécois dans la région de la Capitale-Nationale. « Par des interventions ciblées et des choix responsables, nous avons réussi à faire progresser de nombreux dossiers importants pour les citoyens de la région », a déclaré Agnès Maltais.

Soutien aux familles

En novembre dernier, la ministre Agnès Maltais a annoncé, en compagnie de la ministre de la Famille, la création, d'ici la fin de 2016, de 782 nouvelles places à contribution réduite au sein du réseau des services de garde pour la région de la Capitale-Nationale. « Je suis particulièrement fière de confirmer que le gouvernement tient son engagement de compléter le réseau de services de garde à 7 dollars, afin que chaque famille désirant que son enfant fréquente un service de garde puisse le faire. Ce sera enfin : un enfant, une place », a déclaré la ministre.

Les commissions scolaires de la région de la Capitale-Nationale se partageront 37 M$ pour la construction de deux écoles primaires, l’agrandissement de quelques établissements scolaires et l’ajout de plusieurs nouvelles classes dans le cadre des investissements majeurs prévus en éducation dans la région par le gouvernement du Québec. « Ces investissements en infrastructures auront des retombées directes sur les services à la population de la Capitale-Nationale, ainsi que sur le bien-être et la qualité de vie des familles de plusieurs quartiers. En répondant à des besoins importants de locaux et d'espace pour les élèves et le personnel scolaire, notre gouvernement fait preuve d’une véritable vision d'avenir pour le Québec », a ajouté la ministre Maltais.

Patrimoine et développement culturel

En août dernier, la ministre Agnès Maltais a confirmé l'attribution d'un montant de 20 M$ sur 6 ans à la Commission de la capitale nationale du Québec pour la consolidation et le maintien des Nouvelles-Casernes dans le Vieux-Québec. Cet investissement important constitue la première étape d'un projet plus vaste ayant pour but de mettre en valeur les Nouvelles-Casernes, de leur donner une nouvelle vocation et, surtout, de permettre à la population d'avoir enfin accès à ce joyau de notre patrimoine. « La revitalisation de ce site extraordinaire était une nécessité pour le Vieux-Québec, mais malheureusement l'ancien gouvernement n’a fait qu’annoncer un investissement sur ce site, sans toutefois budgéter les sommes promises. C'est donc avec fierté que j'ai annoncé cet investissement afin d'apporter une vocation durable à ce site extraordinaire. Comme c'est maintenant la règle depuis notre arrivée aux affaires, la source du financement est clairement identifiée et ce projet se réalisera », a mentionné la ministre.

Le gouvernement du Parti Québécois a également confirmé le financement de 103 M$ requis pour l’agrandissement du Musée national des beaux-arts de Québec. Ce projet majeur est considéré comme le plus important projet dans le secteur culturel à Québec.

Enfin, le gouvernement a confié au Conseil du patrimoine culturel du Québec le mandat de tenir une consultation publique afin d’établir un plan de conservation du site patrimonial de Sillery. Cette annonce répond à un de ses engagements.

Environnement et qualité de vie

Dès 2003, la députée de Taschereau s’est impliquée en faveur du projet d’enfouissement des fils d’Hydro-Québec dans les quartiers Limoilou et Saint-Roch et du démantèlement d’anciennes lignes et de postes. Les tracés optimisés de la ligne souterraine nécessaire au raccordement permanent du poste de Limoilou d’Hydro-Québec ont été dévoilés en juin dernier. La ligne souterraine sera en service à l'automne 2015.« Pendant plus de 10 ans, j’ai travaillé activement avec les citoyens pour arriver à une solution socialement acceptable afin d'éliminer les horreurs de fer et de rouille que sont les pylônes dans Limoilou. Leur démantèlement complète bien les travaux de revitalisation de la rivière Saint-Charles et du quartier Saint-Roch, eux aussi conçus et réalisés sous la gouverne du Parti Québécois », a déclaré Mme Maltais.

Au printemps, le gouvernement du Québec, en collaboration avec la Ville de Québec, a mis sur pied un comité de vigilance des activités portuaires à Québec. Ce comité a été mis en place afin de permettre plus de transparence et une meilleure connaissance des impacts environnementaux des activités portuaires à Québec, répondant ainsi aux préoccupations de la population.

Développement économique

La dernière année a donné lieu à la réalisation de plusieurs projets de développement économique dans la région de la Capitale-Nationale. Dans le cadre de la démarche ACCORD Capitale-Nationale (Action concertée de coopération régionale de développement), le gouvernement a annoncé un soutien financier de 215 000 $ à la mise en place d'une plateforme de recherche dans le domaine de la fabrication biologique de vaccins et autres traitements. « Je suis fière de pouvoir dire que notre gouvernement respecte ses engagements et investit dans la recherche et l'innovation dans la Capitale-Nationale. Cette synergie en R-D renforcera le leadership scientifique et industriel de la région en matière de bioproduction à l'échelle internationale. Il est important de rappeler que le positionnement stratégique de la région dans ce domaine est le fruit de décisions structurantes prises, il y a plus de dix ans, par un gouvernement du Parti Québécois », a déclaré la ministre Maltais.

Toujours au niveau de la recherche, le gouvernement a annoncé une contribution du gouvernement de 198 400 $ au Cégep de Sainte-Foy afin de concrétiser son projet retenu dans le cadre du dernier concours du Fonds collège-industrie pour l'innovation (FCII) et qui vise l'acquisition d'équipements de recherche en télédétection forestière pour le Centre d'enseignement et de recherche en foresterie (CERFO) du Cégep de Sainte-Foy. Ces nouveaux équipements permettront à l'équipe de chercheurs de renforcer ses partenariats avec les entreprises forestières.

Le gouvernement du Parti Québécois s’est également engagé à donner aux entreprises québécoises les moyens de leurs ambitions, à les aider à accroître leur productivité et ainsi favoriser leur progression. Ainsi, plusieurs entreprises de la région ont obtenu une aide financière, notamment Fibrotek, FruitSélect inc., Systèmes Pavemetrics inc. et Groupe Domedic inc. qui ont reçu collectivement plus de 1,8 millions de dollars. Par ces investissements, le gouvernement du Québec contribue à la consolidation et à la création de nombreux emplois dans la région.

C’est également avec fierté que le gouvernement a participé à la création de la première mutuelle de microfinance au Québec, un projet innovateur qui contribuera à l'essor économique et social de la région. « En participant à la création de ce nouveau type d'institution au Québec, notre gouvernement contribue à l'émergence de nouvelles entreprises et à la richesse de l'économie québécoise. Grâce à cet engagement communautaire et solidaire, nous œuvrons à construire un avenir meilleur pour les citoyens de notre région », a ajouté la ministre Maltais. Le gouvernement a également confirmé l'attribution d'un appui financier non remboursable de 736 420 $ à Femmessor Capitale-Nationale, un organisme de développement économique sans but lucratif voué à l'entrepreneuriat féminin dans la région.

Le gouvernement a aussi annoncé le renouvellement de l’entente de partenariat régional en tourisme pour Québec au montant de 3 943 750 $ et de l'entente de partenariat régional en tourisme pour Charlevoix au montant de 117 000 $. Ces ententes permettront la réalisation de plusieurs projets touristiques de la région d’ici 2015. Enfin, le gouvernement du Québec a annoncé un investissement de 10 M$ pour le projet du Massif qui servira notamment au service de navettes ferroviaires et à la mise aux normes du nouvel hôtel La Ferme et de la salle multifonctionnelle.

Amélioration des soins de santé

Lors de la dernière année, le gouvernement a confirmé l’accréditation d’un groupe de médecine de famille (GMF) à Québec, le GMF Duberger. « Par ce geste, le gouvernement démontre bien que l’accès à un médecin de famille pour tous les Québécois d’ici quatre ans est une de ses priorités. Le déploiement de groupes de médecine de famille à travers la province fait partie des solutions pour atteindre notre objectif », a fait savoir la ministre.

Le gouvernement a également donné son aval à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) afin qu’il aille de l’avant avec son projet d’agrandissement et de modernisation du Service d’électrophysiologie. Ce projet estimé à près de 32,7 millions de dollars a été dûment inscrit au Plan québécois des infrastructures (PQI), permettant ainsi de réserver les sommes nécessaires à sa réalisation. L’Institut pourra ainsi améliorer les services offerts aux personnes ayant des troubles du rythme cardiaque et mieux répondre à la demande accrue pour ces services.

Enfin, la Première ministre a confirmé la construction du nouvel hôpital de Baie-Saint-Paul au coût de 376 millions. Le nouvel établissement, qui devrait être fonctionnel à la fin de l'année 2018, comportera notamment une urgence, un bloc opératoire comptant deux salles d'opération et des cliniques bénéficiant de 16 salles. Il comptera également 103 lits en hébergement de soins de longue durée.

« Les citoyens de la Capitale-Nationale peuvent être assurés que notre gouvernement va poursuivre son travail afin contribuer à la vitalité de la région, notamment en misant sur la création d’emplois. La solidarité continuera également d’être au cœur de notre action politique. Ainsi, les Québécois pourront compter sur un gouvernement qui aident ceux qui en ont besoin et ceux qui les soutiennent », a conclu la ministre.