Communiqué 
-  20 septembre 2013

Mesures sur l'utilisation du logiciel libre dans les organismes publics : un premier bilan positif après six mois

Québec - À la veille de la Journée internationale du logiciel libre, le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, M. Stéphane Bédard, dresse un premier bilan positif des mesures annoncées par le gouvernement pour accroître l'utilisation du logiciel libre dans les organismes publics.

« Les mesures que notre gouvernement a annoncées il y a six mois en matière de logiciel libre donnent des résultats tangibles. Déjà, nous sommes en mesure d'offrir aux organismes publics une expertise de pointe pour profiter pleinement des avantages du libre. D'autres gestes suivront de manière à leur permettre d'explorer toutes les options possibles pour faire les meilleurs choix aux meilleurs coûts », a souligné M. Bédard.

Rappelons qu'en mars dernier, le gouvernement a annoncé huit mesures, dont la mise en place du Centre d'expertise en logiciel libre (CELL). Depuis le 2 avril, les ministères et organismes peuvent compter sur l'expérience et l'expertise diversifiée de 20 développeurs et spécialistes qui ont le mandat de les accompagner et de les conseiller dans leur démarche d'exploration ou d'utilisation du logiciel libre.

Outre la création du CELL, le gouvernement a annoncé une série de mesures comme le développement de projets phares, la publication de standards ouverts, le lancement d'un appel d'offres pour le courrier électronique et l'évaluation des mécanismes administratifs freinant l'utilisation du logiciel libre.

« Nous encourageons tous les ministères et organismes à emboîter le pas et à chercher des solutions libres pour une plus grande flexibilité dans la gestion de leurs ressources informationnelles. Je les invite aussi à faire connaître leurs projets et la valeur ajoutée de ceux-ci, autant sur le plan de l'efficacité que sur le plan du développement économique du Québec », a conclu le ministre Bédard.

ÉTAT D'AVANCEMENT DES TRAVAUX POUR LES HUIT MESURES ANNONCÉES EN MARS 2013 VISANT À ACCROÎTRE L'UTILISATION DU LOGICIEL LIBRE DANS LES ORGANISMES PUBLICS

MESURE 1 - CRÉATION DU CELL

Le Centre d'expertise en logiciel libre (CELL) est opérationnel depuis le 2 avril 2013. Il compte une équipe de 20 professionnels œuvrant dans le domaine de l'informatique depuis de nombreuses années et possédant une expertise de pointe dans le développement de solutions basées sur les logiciels libres.

MESURE 2 - LISTE DES STANDARDS OUVERTS

Un comité interministériel sur la normalisation et l'interopérabilité regroupant plusieurs organismes publics a été créé afin d'élaborer une liste de standards ouverts recommandés, dont l'utilisation permettra de faciliter les échanges entre les systèmes d'information des ministères et organismes, tout en permettant au gouvernement d'éviter la dépendance exclusive à l'égard de fournisseurs.

MESURE 3 - APPEL D'OFFRES COURRIER ÉLECTRONIQUE

Les travaux pour le lancement d'un appel d'offres ouvert pour le courrier électronique gouvernemental débuteront à l'automne 2013.

MESURE 4 - PROJETS PHARES

Quatre projets phares ont été développés depuis la création du Centre d'expertise en logiciel libre au sein de différents ministères, notamment un projet de déploiement de 40 postes avec suite bureautique libre au ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles, qui bénéficie de l'apport et de l'expertise du CELL.

MESURE 5 - CONCERTATION AVEC LE RÉSEAU DE L'ÉDUCATION

Dans le réseau de l'éducation, le CELL a produit des études et des analyses visant le remplacement des logiciels propriétaires utilisés dans certaines formations collégiales et universitaires, notamment l'utilisation de Gimp, un logiciel libre de traitement d'image, et de ProjectLibre, un logiciel libre de gestion de projets, qui pourraient remplacer Photoshop et Microsoft Project.

MESURE 6 - ANIMATION D'UNE COMMUNAUTÉ DE PRATICIENS

Un comité de gouverne du logiciel libre regroupant plusieurs ministères et organismes a été mis en place afin d'émettre des recommandations quant aux projets prioritaires en fonction des besoins gouvernementaux et à l'égard de l'état d'avancement des projets phares des ministères concernés.

MESURE 7 - ÉVALUATION DES MÉCANISMES ADMINISTRATIFS FREINANT L'UTILISATION DU LOGICIEL LIBRE DANS L'ADMINISTRATION PUBLIQUE

Dans le cadre d'une consultation sur les meilleures pratiques contractuelles auprès des ministères et organismes ainsi que de l'industrie des technologies de l'information, le Secrétariat du Conseil du trésor analyse actuellement des solutions afin de renforcer le respect des principes de la Loi sur les contrats des organismes publics, notamment une saine concurrence et l'équité entre les fournisseurs.

MESURES 8 - LES TROIS GUIDES DU SECRÉTARIAT DU CONSEIL DU TRÉSOR

Trois guides concernant l'utilisation du logiciel libre ont été diffusés sur le site Web du Secrétariat du Conseil du trésor afin d'éclairer les organismes publics dans le choix de la licence appropriée en fonction de leurs besoins et des coûts associés à leur utilisation.